Joyeux Noël !

« Le Verbe s’est fait chair et les journalistes de ce temps-là n’en ont rien su. »
Georges Bernanos – Journal d’un curé de campagne –

Nous vivons dans le monde de la communication, de l’information. Il nous suffit d’ouvrir internet, de prendre notre téléphone et nous avons immédiatement accès à l’information que nous recherchons. Dans nos relations humaines il en est parfois de même, avec cette injonction à communiquer , à parler vrai. Il suffit pour nous en convaincre de regarder le nombre d’ouvrages en vente sur ce thème, déclinés pour le couple, la famille, avec les enfants… Alors on communique, sur notre travail, sur nos émotions, sur notre vécu… On enregistre les informations sur telle activité, sur telle personne. Et nous le faisons de plus en plus rapidement, afin de trouver des solutions de plus en plus vite. Nous sommes dans le monde de l’immédiateté, du résultat.

Nous savons beaucoup de choses en effet, mais que connaissons-nous ? Qui connaissons-nous vraiment ? La connaissance demande du temps, du silence. Connaître : naître avec ! Quand prenons-nous le temps de nous taire pour laisser l’autre naître en nous ? Quel temps nous donnons-nous pour accueillir l’autre dans ce qu’il est, au-delà des informations qu’il veut bien nous donner ? « Ce n’est pas d’en savoir beaucoup qui rassasie et satisfait l’âme, mais de sentir et goûter les choses intérieurement », disait St Ignace.

Ce temps de Noël est celui où les chrétiens commémorent le fait que le Dieu se fasse petit enfant et s’incarne sur terre pour connaître l’homme et se faire connaître de lui. Et Il le fait dans le dénuement et le silence médiatique. Si bien qu’il est nécessaire de prendre le temps, de faire silence et de tendre l’oreille de notre cœur pour le reconnaître dans l’enfant de la crèche. Il n’est pas nécessaire d’être croyant pour comprendre la portée de ce message.

Alors pendant ce temps de Noël je souhaite à chacun d’entre vous de prendre le temps de la découverte de l’autre. Prenons le temps de refaire connaissance, au-delà de nos habitudes, de nos jugements, de nos conclusions. Prenons le temps de sentir et goûter les choses intérieurement. Prenons le temps de redécouvrir ceux que l’on pensait connaitre alors même que nous ne faisions qu’additionner des informations.

Peut-être alors pourrons-nous apprendre à nous connaître nous-mêmes et finalement à être présent à ce que nous sommes.

Joyeux Noël à tous !

Thierry

PS : le cabinet sera fermé du 22 décembre jusqu’au 3 janvier.